Critique

La Belle et La Bête

 
Critique par |

CONTRE

Une nouvelle version de l'histoire déjà immortalisée au cinéma par Jean Cocteau ne pouvait qu'attiser la curiosité, mais malheureusement au sortir de la projection du film de Christophe Gans, on déchante car on a juste assisté à un spectacle sans grande envergure, plus proche des comédies musicales prisées par les adolescent(e)s et celles et ceux qui n'ont pas encore su se sortir mentalement de cet âge qualifié d'ingrat. Certes le long métrage de Gans recèle certaine qualités techniques indéniables, mais il pêche sérieusement dans sa direction d'acteurs que l'on ne sent que trop rarement impliqués dans le projet. C'est lisse et cela ne fait pas de vague. Il y a quelques seconds rôles sympathiques: les deux soeurs de Belle dont l'une est jouée par Audrey Lamy qui se montre encore plus vénale que sa Marion de Scènes de ménage.

Il y a certains effets visuels excellents comme le naufrage du début, d'autre très moyens et un paquet vraiment très limite à l'instar des géants, personnages qui n'ont d'autre raison d'être que le sensationnalisme et qui finissent par n'être qu'anecdotiques. On a la détestable impression que l'ouvrage ne fait que suivre des recettes élaborées pour plaire à son public cible en oubliant littéralement les autres spectateurs qui n'y trouveront pas leur compte et qui oublieront la chose une fois qu'ils auront quitté la salle de cinéma.

Sans rire aux dépens du film durant sa projection, comme c'était très souvent le cas dans l'indigeste saga mormone Twilight par exemple, on se surprend, après coup, à s'en moquer gentiment en se remémorant ce que l'on vient de voir. Et il faut dire que le générique de fin est accompagné d'une chanson si mielleuse qu'elle finit par résumer toute l'entreprise.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

Dans le même sujet...

 

La Belle et La Bête

Critique par |

CONCOURS Gagne un DVD ou bluray de Bohemian Rapsody

Participer