Critique

Les Garçons et Guillaume, à table !

 
Critique par |

POUR

Les troubles de l'identité, la quête de son orientation, des sujets délicats, graves et abordés à tort et à travers – sans double langage – dans les magazines qui en font leurs choux gras. C'est pourtant avec ce sujet galvaudé par les médias que Guillaume Gallienne réussit le tour de force de réaliser une comédie désopilante, réjouissante et euphorisante. Les spectateurs qui connaissent le comédien tant sur les planches que sur les grands écrans auront décelé que ce film est issu de la transposition de son spectacle à succès: ceux qui avaient adoré la drôlerie, l'humour mâtiné de tendresse de son one-man-show vont se régaler de la saveur de son film. Gallienne excelle entre auto-analyse burlesque et règlements de comptes amusés et tendres, le tout servi avec démesure, rythme soutenu, mélancolie et quelques pointes d'un humour vachard si revigorant. Certains cinéphiles croiront reconnaître, à s'y méprendre, la savoureuse tonalité des premiers Woody Allen. 

Mais, au-delà du texte, c'est le jeu exceptionnel et époustouflant de Gallienne dans son propre rôle et dans celui de sa mère, qui nous impressionne et nous envoûte. L'acteur assume ici la double casquette, à la fois masculin et féminin, à la fois bourreau et victime, se mettant délicieusement à nu dans une générosité qu'on ne peut qu'applaudir. Le sociétaire de la Comédie française se livre à travers cette comédie familiale presque schizophrène, qui semble montrer comment on peut évoluer et se libérer malgré les travestissements du corps, de l'âme et de l'esprit, et comment on peut se libérer malgré les malentendus entretenus par amour maternel, ou malgré les réputations dont on s'accommode.

Plus que de parler d'homosexualité, Guillaume Gallienne, désormais marié et père, parle de révélation intérieure, de libération et de construction identitaires, des expériences de la vie qui l'ont façonné et forgé. On pourait émettre quelques remarques sur une baisse de régime dans le rythme effréné de ce film ou s'étonner de la chute abrupte mais ce serait de mauvais aloi vu la généreuse et grandiloquente prestation de Gallienne qui n'a pas fini de nous étonner et de nous amuser. Tirer un film du texte original sans en perdre la verve théâtrale est un défi que le talentueux comédien remporte haut-la-main.

En savoir plus sur Firouz-Elisabeth Pillet

Dans le même sujet...

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir Jumanji: The Next Level

Participer

CONCOURS Gagnez des verres à whisky ou des places

Participer