Critique

Rush

 
Critique par |

Le nouveau film de Ron Howard, le deuxième écrit par Peter Morgan (Frost/Nixon), est un objet très curieux, puisqu'il s'intéresse à un sujet peu commercial tel que la Formule 1, un sport assez méconnu aux Etats-Unis, et l'aborde en privilégiant le verbe et non pas l'action. Et si le marketing s'est un peu trop focalisé sur l'aspect visuel et spectaculaire, il faut mettre une chose au clair: Rush, aussi divertissant qu'il soit, est très loin de l'excès attractionnel d'un produit comme Fast & Furious

Comme dans Frost/Nixon, il est question d'un duel, aussi bien intellectuel que physique dans ce cas, entre deux hommes: l'Anglais James Hunt (Chris Hemsworth) et l'Autrichien Niki Lauda (Daniel Brühl). L'un aime la vitesse, le pognon, le succès, les femmes, enfin, la belle vie; l'autre, solitaire et rigoureux, veut tout simplement être le meilleur dans son domaine, même si cela implique un style de vie et un comportement qui le rendent insupportable aux yeux de ses confrères. D'abord opposés l'un à l'autre dans une course de Formule 3, les deux pilotes continueront leur bataille dans la catégorie majeure, donnant vie à une rivalité qui deviendra légendaire.

Toujours fasciné par les années 70, Howard continue à travailler sur un parcours déjà entrepris dans Frost/Nixon, en se servant des différents média, notamment la radio et la télévision, pour reconstruire le passé au niveau auditoire aussi bien que visuel, et thématise cette démarche sur le plan narratif en intégrant ces dispositifs dans les vies de Hunt et Lauda. Ce qui fait la réussite du film, c'est surtout le contraste entre les deux protagonistes, au niveau de l'écriture et du jeu d'acteur: Hemsworth, charmant et détendu, est très différent de Brühl, impeccable dans son assimilation méticuleuse de la personnalité, des gestes et de l'accent de Niki Lauda. Certes, il y a des courses, et elles sont époustouflantes, mais elles démeurent secondaires à l'intelligence et la passion avec lesquelles Howard et Morgan ont signé le portrait très humain de deux légendes.

En savoir plus sur Max Borg

CONCOURS 4 X 2 invitations à gagner pour "Visages d'enfants" au City-Club à Pully

Participer