Critique

9 mois ferme

 
Critique par |

Avec 9 mois ferme Albert Dupontel signe ici sa dernière réalisation en date. Et pour ce faire, il a choisi plusieurs comédiens reconnus. Il s'entoure ainsi d'un excellent casting doté de protagonistes aux diverses nationalités, ce qui enrichit davantage son film.

Afin d'être au plus juste, il s'inspire du documentaire de Raymond Depardon 10e chambre - Instants d'audiences. Le cinéaste choisit toutefois d'aller à contre-sens en y apportant sa propre dose d'humour. A noter que la juge principale apparaissant dans le documentaire joue son propre rôle dans le métrage d'Albert Dupontel.

Ce métrage réunit donc deux êtres diamétralement opposés qui vont se rencontrer et se découvrir. C'est avec cette finesse que la magie du film fonctionne. Ainsi, l'actrice principale nous offre une prestation décalée, passant de la femme minutieuse à la personne se laissant déborder par les évènements. Drôle, touchant et réagissant de manière juste sur l'acceptation de la grossesse, ce petit film français a tous les mérites pour être vu dans les salles obscures.

En savoir plus sur Laurent Billeter

Dans le même sujet...

 

9 mois ferme

Critique par |

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir "Mare"

Participer