Critique

Percy Jackson : La mer des monstres

 
Critique par |

Percy Jackson: la mer des monstres suppose que les dieux de l'antiquité grecque sont toujours d'actualité. Les rejetons procréés avec des mortels sont des adolescents vivant dans un camp protégé par un champ magnétique impénétrable. Ils sont secondés par un faune et un centaure. L'un d'entre eux, Percy Jackson, fils de Posséidon, devient vite le pivot central qui empêchera la reconstitution de Chronos.

Ce genre de produit estival se consomme et s'oublie aussitôt. Ici rien ne retient vraiment l'attention. On assiste, dans une léthargie conséquente, à une suiste d'épreuves toutes plus lassantes les unes que les autres.

Il y a une vaine tentative de jouer parfois la carte de l'humour, mais le sérieux de l'entreprise reprend toujours le dessus et on subit cette chose impassible dans son fauteuil, n'attendant que la fin et l'apparition de Chronos. Mais là encore la déception est au rendez-vous. On espère que ce film ne squatera pas trop longtemps les salles obscures, afin de faire de la place à des oeuvres qui en valent la peine.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc

Participer