Critique

Haunter

 
Critique par |

Vincenzo Natali nous livre un film de fantômes original se déroulant dans une maison hantée par un bourreau et ses victimes au fil des années. On suit les angoisses de Lisa (impeccable Abigail Breslin) qui s'interroge sur sa condition dans les années 80. Elle revit perpétuellement la même journée et ne parvient plus à se faire comprendre des siens. Elle mène sa propre enquête au risque de briser l'apparente harmonie de la vie familiale.

Natali inverse brillamment le processus classique du film de spectre un peu comme l'avait fait Alejandro Amenabar dans son sublime Les Autres. Mais la comparaison s'arrête là, car le réalisateur de Cube et Splice ne s'amuse pas vraiment à brouiller les pistes, il nous invite à un jeu du chat et de la souris et le rongeur en question déploie des trésors de malice pour échapper à son prédateur.

Il est difficile d'en dire plus sans dévoiler le noeud de l'intrigue. Mais, si l'idée de base convainc, le film tombe dans une sorte de léthargie vers la fin et on se demande si Natali ne s'est pas un peu freiné pour atteindre un public jeune, plus large.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc

Participer