Critique

Before midnight

 
Critique par |

Vous vous souvenez de Jesse (Ethan Hawke) et Céline (Julie Delpy)? On les avait rencontrés pour la première fois à Vienne, en 1995, dans Before Sunrise, et revus neuf ans après à Paris, dans Before Sunset. Il est désormais le temps de leur dire "adieu", du moins si on fait confiance au réalisateur Richard Linklater, qui semble avoir conçu Before Midnight comme l'épilogue parfait de sa réfléxion sur l'amour et son évolution.

Before Midnight, qui a déjà séduit les habitués du Sundance et de la Berlinale, se déroule en Grèce, où Jesse et Céline se sont rendus en vacances avec leurs filles. Avant de rentrer en France, le couple a eu droit, grâce à des amis, à une chambre d'hôtel où passer une nuit romantique sans les gamines. Mais est-ce que les deux amoureux, aujourd'hui quadragénaires, sont destinés à rester ensemble? Une bonne question, vu que la naïveté de leur première rencontre, à l'âge de 23 ans, s'est fait supplanter par les différentes facettes, souvent cruelles, de la vraie vie...

Est-il possible de séparer Jesse et Céline de leurs interprètes? Un doute légitime, puisque Hawke et Delpy, comme déjà pour Before Sunset, ont collaboré avec Linklater sur le scénario du film et puisé profondément dans leur vécu personnel pour les expériences des personnages, notamment en ce qui concerne l'éthique professionnelle et l'univers familial de Céline et le divorce de Jesse. Réunis pour la troisième fois, ils donnent à leurs conversations, longues et souvent ininterrompues, un réalisme et une maturité qui touchent et choquent le spectateur. Et même si Linklater n'est pas spécialement connu pour son style visuel, il ne permet pas au verbe d'obscurcir l'image: le choix de la Grèce, pays en crise, pour raconter le chapitre le plus "méchant" de la vie du couple n'est pas un hasard, et la beauté du paysage est un superbe contrepoint à la cruauté de certains dialogues. Cela dit, Before Midnight reste une comédie, et le rire est garanti dès que les deux protaognistes se mettent à discuter. Une excellente conclusion pour une trilogie qui a toujours maintenu ses promesses.

En savoir plus sur Max Borg

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc

Participer