Critique

World War Z

 
Critique par |

On aurait pu penser que notre Marc Forster national, après Bond 007, se laisserait happer par l'appel des majors et attrape le virus de la platitude des blockbusters hollywoodiens. Ce n'est qu'a moitié vrai.
Le réalisateur est aux commandes d'un gros budget certes, avec un acteur bankable  certes, mais il est assisté d'un scénario qui tient la route et surtout, il y ajoute la "Forster's Touch".
Il réussit à rendre un banal et déjà-vu film de zombies, contaminés, ou autre fin du monde, en une oeuvre touchante et intéressante dans le traitement de ses personnages et de son histoire.
D'entrée, le réalisateur nous met au parfum avec la fameuse scène du bouchon urbain, vu dans la bande annonce et qui vire au cauchemar. Cette scène est d'une tension phénoménale qui monte crescendo pour atteindre son paroxisme avant de retomber et de vous laisser souffler avant de repartir de plus belle, tel un "ride" rondement mené.

Les cent-seize minutes du métrage sont du même acabit.  Et ce qui est intéressant ici, c'est que Marc Forster utilise ces temps morts soit pour approfondir ses personnages, soit pour développer l'histoire qui se déroule sous nos yeux. A noter tout de même une scène de blabla qui tire légèrement en longueur en milieu de métrage, mais elle sera vite oubliée avec la suite du menu.
Peu violent visuellement, le film ne rivalise pas avec les effets gore à la Walking Dead ou 28 Weeks Later. Sur le moment, on se dit que le film mériterait quelques gouttes de sang et boucheries de plus, chères à Frank Darabont ou Georges Romero.

Mais après réflexion,  le film se suffit comne cela. Les scènes sont menées tambour battant et nous scotchent au siège par leur tension et leur effets surprises rondement menés et par une bande-son qui accentue cet état de stress, ressenti durant l'action. On ne parlera pas de film d'horreur mais plutôt d'épouvante, de par son traitement.

World War Z est  véritablement une bonne surprise et une des grosses productions de l'été des plus réussies.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

Dans le même sujet...

 

World War Z

Critique par |

 

World War Z

Critique par |