Critique

Le Passé

 
Critique par |

Après A propos d'Elly et Une séparation, Asghar Farhadi a pour la première fois de sa carrière les honneurs de la compétition du Festival de Cannes avec Le Passé. Ce cinéaste iranien est à suivre pour la qualité de son oeuvre qui prend le pouls de l'âme humaine avec une remarquable maestria. Sa nouvelle pépite prend comme toile de fond une histoire de couple, mais il transcende très rapidement les règles du genre en s'attardant sur la personnalité de chacun de ses personnages face à la même situation.

Le scénario est captivant car il dévoile petit à petit les pièces du puzzle qui forme le noeud de l'intrigue, mais il ne joue jamais sur les coups de théâtre faciles. Il nous entraîne dans les non dits qui rongent cette famille. Avec subtilité et infiniment de précision, le réalisateur nous conte ce qui pourrait sembler n'être qu'une anecdote en faisant de cette dernière un drame profond qui prend de l'ampleur, car il ressurgit très lentement. Asghar Farhadi crée un suspense mais pas dans le sens classique du terme, quand il est utilisé pour confondre le ou les responsables d'un acte malveillant. Ici on cherche à savoir qu'est ce qui pourrit de manière sournoise ce cercle familial et c'est une adolescente qui se trouve au centre de l'intrigue. Il y a évidemment un acte à l'origine de tout cela, mais le cinéaste s'attarde plutôt sur le pourquoi de ce dernier et ses conséquences. On pourrait dire que l'un des sujets principaux de Le Passé c'est la honte, et le film en fait une superbe autopsie.

Comme il l'a déjà maintes fois prouvé par le passé, Asghar Farhadi est un maître en matière de direction d'acteurs. Ici, quand on sait qu'il ne s'exprime pas en français et qu'il avait un interprète en permanence à ses côtés pendant le tournage, le résultat laisse pantois. L'intégralité de la distribution est remarquable et les dialogues sont d'une justesse chirurgicale. Le film ne joue pas la carte de l'empathie avec un personnage en particulier, mais avec tous. On retrouve dans chacun des protagonistes un peu de soi, une manière de réagir, un geste ou un mot qui résonne précisément dans notre tête.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagne un DVD ou bluray de Bohemian Rapsody

Participer