Critique

Happiness Therapy

 
Critique par |

Oublions juste le titre français, banal et trompeur : Silver Linings Playbook, qui a gagné le prix du public au dernier festival de Toronto et obtenu huit citations aux prochains Oscars, y compris dans les cinq grandes catégories (film, mise en scène, scénario, acteur, actrice) est une très belle comédie dramatique qui confirme le talent du réalisateur David O. Russell, toujours plusmainstream comme on avait pu le voir déjà lors de la sortie de son film précédent, The Fighter.

Comme dans le film susmentionné, il s’agit d’une histoire familiale, centrée autour du jeune Pat Solitano (Bradley Cooper), récemment sorti d’un hôpital psychiatrique. Bipolaire, il a perdu son emploi, sa maison et sa femme, dont l’infidélité est à l’origine des problèmes de Pat. Accueilli par son père (Robert De Niro), un parieur qui souffre de troubles compulsionnels, et sa mère (Jacki Weaver), qui essaie de maintenir l’ordre à la maison, le jeune homme essaye d’avoir une attitude plus positive envers la vie et les opportunités qui lui sont présentées. L’une d’entre elles s’appelle Tiffany (Jennifer Lawrence), une veuve qui a affronté le deuil en couchant avec tous les collègues au boulot, qu’elle a perdu depuis. Bref, on assiste à l’évolution d’un couple qui ne devrait pas du tout fonctionner. Et pourtant…

Russell se sert du thème général, en l’occurrence la maladie mentale, pour raconter une belle histoire d’amour et d’interactions humaines, tout en évitant de le banaliser. La relation entre Pat et Tiffany est très drôle, certes, mais on sent vraiment la douleur d’un homme fâché contre lui-même, tout comme son paternel qui, en livrant la leçon morale du récit, essaye de se racheter d’une vie assez imparfaite. C’est rigolo, touchant et douloureux, souvent en même temps. Et si le film cède, à la fin, à une logique de comédie romantique traditionnelle, ce n’est pas sans avoir revitalisé le genre pendant presque deux heures.   

En savoir plus sur Max Borg

CONCOURS Gagnez un pack de goodies pour "Goldfinch"

Participer