Critique

Chasing Mavericks

 
Critique par |

Bien sûr, ce film contient des séquences de surf sublimes particulièrement bien rendues dans un format 1/1,85 et filmées en 35 mm spherical. Mais malheureusement ce n'est pas que cela. Chasing Mavericks donne la détestable impression d'assister à un long métrage qui ne s'adresserait qu'aux proches de Jay Moriarty, incarné par Jonny Weston, dans une sorte d'oraison funèbre à sa gloire.

On nous martèle tout au long des 112 minutes de que la meilleure façon de vivre tient sur un seul point de vue: l'effort, quitte à risquer sa vie. En voilà une trouvaille. Chasing Mavericks agace rapidement par sa morale familiale très américaine qui lorgne trop souvent vers de la sensiblerie déplacée. Restent ces fameuses scènes en mer qui pourraient malheureusement, ici, être associées au dicton populaire: de la confiture pour les cochons.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "VICE"

Participer