Critique

Tabu

 
Critique par |

Troisième long métrage du réalisateur portugais Miguel Gomes, Tabu puise dans les origines du cinéma, plus précisément dans le cinéma muet dont l’esthétique particulière est rendue ici de manière très subtile. Bien plus qu'une référence au chef d’œuvre de F. W. Murnau (le titre le révèle d’emblée, mais aussi les chapitres qui structurent le récit), ce film rend aussi hommage à la magie du cinéma. Doublement primé à la dernière Berlinale, Tabu n’est autre qu’un bijou d’inventivité et de poésie qui déroute un peu pour ensuite, après un enchantement de deux heures, nous laisser une impression de fraîcheur teintée de légère mélancolie.

 

Le film nous transporte d’un Lisbonne contemporain à une Afrique romancée, où vit une ancienne colonie portugaise au pied du mont Tabou. Le premier chapitre, « Le paradis perdu », nous expose l’attachement désespéré que porte une vieille femme à sa voisine de palier, une sexagénaire amoureuse de cinéma. Puis s’ouvre le deuxième volet intitulé « Le paradis », qui nous représente les souvenirs d’un vieil homme au temps de la décolonisation portugaise. Très intelligemment pensée, cette partie « muette » n’est rien de moins que la visualisation épurée d’un mélodrame qui se joue en plein cœur de l’Afrique; la beauté du noir et blanc est toujours là, mais, débarrassés de la parole, soutenus seulement par la voix off, les images seules et les quelques bruits qui ponctuent les actions des personnages deviennent maîtres de l’écran. Comme dans un rêve, les plans quasi silencieux se succèdent et leur pouvoir envoûtant fait se raviver en nous des sentiments complexes, liés à la légèreté du temps qui passe et efface nos traces, rendant nos souvenirs si fragiles. Un conte sublime très habilement construit, où s’entrelacent les époques, les imaginaires et les mémoires. Une aventure cinématographique fascinante à vivre pleinement.

En savoir plus sur Jeanne Rohner

CONCOURS Gagnez un set de goodies du film et 2 places

Participer

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer