Critique

Le Chat Potté

 
Critique par |
Le Chat Potté, apparu dans la saga Shrek, a les honneurs de devenir la star de son premier long métrage, mais la sauce ne prend pas vraiment. On est ici face à un exemple type de la crise créative à Hollywood qui empile suites et remakes. On mélange sans grande saveur l'univers de Perrault au conte de Jack et le Haricot magique et la personnalité propre du Chat Potté. Ce personnage est d'ailleurs la grande réussite du film, contrairement au méchant qui représente un œuf qui parle: cela doit bien être le plus agaçant depuis Jah Jar Binks, en plus d'être l'un des pires vilains depuis longtemps. Tout part trop vite dans toutes les directions et on se retrouve en quelque sorte otage de ce qui se passe sous nos yeux. On peut, c'est vrai, s'attacher et s'identifier au Chat Potté ou à sa charmante partenaire si l'on appartient à l'autre sexe, ce qui est un joli coup marketing, il faut l'avouer. Pour le reste, l'intrigue part tellement souvent dans tous les sens que l'on finit par s'ennuyer et les scènes d'action ont trop souvent tendance à être un peu longues.

En savoir plus sur Remy Dewarrat