Critique

Rio sonata: Nana Caymmi

 
Critique par |
Après Maria Bethãnia, c'est au tour d'une des premières épouses de Gilberto Gil de se livrer à la camera de George Gachot. Pour les amoureux du Brésil et de sa musique, le réalisateur continue sur la lancée de sa présentation des monstres sacrés et suit quelques heures de la vie de Nana Caymi.Plans rapprochés entrecoupés d'images souvent nuageuses et pluvieuses de Rio De Janeiro (une fois n'est pas coutume) mais très poétiques.

Ici, on ne parle pas de samba ou de musique rythmée. Uniquement Bossa-nova, voix de la diva et piano. Ce film s'adressera plutôt a des passionnés de musique d'une certaine période de l'époque de la dictature où la chanteuse a percé sans vraiment entrer dans le moule de la nouvelle tendance "tropicaliste" de la musique.

Mais la "Saudade" et les rêves brasileiros seront au rendez-vous pour les initiés et la découverte d'un autre style musical pour les autres.

En savoir plus sur Jean-Marc Detrey

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer