Les
dernières
critiques

 

Seven Sisters

Critique par |

Avec What Happened to Monday? (Seven Sisters) de Tommy Wirkola signe un long métrage d’action dans un contexte d’anticipation, l’un finissant par l’emporter sur l’autre, dommage.

 

Avant la fin de l'été

Critique par |

Pour ses débuts derrière la caméra, la cinéaste suisse d’origine iranienne Maryam Goormaghtigh compose une fiction-documentaire inclassable. Le résultat est un film hybride à l’empreinte poétique non dénuée de charme et de sincérité.

 

Mise à mort du cerf sacré

Critique par |

Après "The Lobster", le cinéaste grec Yorgos Lanthimos signe son deuxième long métrage en langue anglaise, toujours avec Colin Farrell dans le rôle principal. Les mythes d’antan sont mis à jour avec des inspirations pasoliniennes, mais le résultat est agaçant dans sa recherche constante de la provocation.

 

The Square

Critique par |

Le grand cinéaste suédois s’attaque au matérialisme, à l’art et aux relations humaines avec son regard implacable et décalé.

 

Blade Runner 2049

Critique par |

Adulé comme le messie par une grande frange des cinéphiles de la génération dite "millenium", Denis Villeneuve malmène l’un des fleurons de la science-fiction pour livrer un produit intellectuel abscons qui se noie une nouvelle fois dans une philosophie "new age" des plus godiche, tout en prenant plus que son temps, et le nôtre.

 

Happy End

Critique par |

Le réalisateur autrichien est de retour avec un autre portrait glaçant et puissant des pires caractéristiques humaines, avec l’ajout d’images des nouveaux médias à son style austère habituel.

 

Demain et tous les autres jours

Critique par |

Grâce à une histoire simple sur les rapports entre une mère hors normes et sa fille, Noémie Lvovsky signe un film très réussi qui fait appel à la poésie et au fantastique de manière subtile, tout en restant ancré dans une réalité où la fantaisie semble de plus en plus suspecte.

 

Faute d'amour

Critique par |

Le grand cinéaste russe signe un portrait glaçant et largement passionnant de la destruction d’un couple, en abordant aussi les dogmes religieux de son pays.

 

Good Time

Critique par |

Précédé d’une bonne réputation après sa sélection en compétition au dernier Festival de Cannes, "Good Time" des frères Benny et Josh Safdie est un objet qui emporte la sympathie immédiatement, grâce à une situation inextricable et à des personnages qui ont eu droit à un vrai traitement scénaristique.

 

Good Time

Critique par |

Les deux cinéastes indépendants Joshua et Ben Safdie dirigent Robert Pattinson dans un thriller élémentaire mais divertissant.

CONCOURS 4 X 2 invitations à gagner pour "Visages d'enfants" au City-Club à Pully

Participer