Actualité & Articles

Karlovy Vary 2021: On s’amuse à minuit

Rédigé par |

Le programme de Karlovy Vary a tendance à être plutôt du côté du cinéma d’auteur, avec un air très sérieux, du genre qu’on s’attendrait à voir dans le cadre d’un festival. L’exception majeure, en dehors de la rétrospective Film Foundation qui propose un programme très varié (on voit, dans la même sélection, des documentaires expérimentaux ainsi que des films d’horreur), c’est la section des films de minuit, où il devient question d’offrir des rires et des frissons, parfois ensemble. 

Bon, d’accord, le côté d’auteur n’est pas tout à fait loin, du moins pas dans le sublime The Green Knight, le nouveau long métrage de David Lowery qui offre une relecture loufoque des mythes arthuriens, avec une atmosphère hallucinatoire et cauchemardesque (le film est d’ailleurs actuellement en salle en Suisse). Et en restant dans le territoire du cauchemar, quel meilleur endroit que la Grande Salle du festival pour fêter les 20 ans de Mulholland Drive de David Lynch, effrayant chef-d’œuvre qui n’a rien perdu de sa puissance choquante?

Si on passe au continent asiatique, on a droit à des exercices de genre plus classiques: la Corée du Sud nous offre le divertissant Peninsula, suite de Train to Busan qui opte pour les codes du film d’action dans le cadre d’une zone mise en quarantaine (le prologue, avec le résumé du premier film, est génial comme satire involontaire de ce que l’on vit actuellement); Impetigore, une histoire de villages maudits et secrets de famille, vient d’Indonésie et maintient toutes ses promesses concernant le sang et le suspens. 

Puis bon, là on triche puisqu’il ne fait pas partie de la section au sens strict, mais comme il passe quasi exclusivement entre 22h et 23h et dure 141 minutes on lui accorde ce statut spécial, comme c’est aussi notre coup de cœur du festival: The Sparks Brothers, le documentaire d’Edgar Wright qui raconte l’histoire professionnelle des Sparks avec autant d’inventivité que le parcours des chanteurs. Que de la joie et de la créativité, au service d’un sujet glorieusement bizarre.

CONCOURS Gagnez QUATRE places pour aller voir le film en famille

Participer