Actualité & Articles

Cine Qua Non fête son 30ème anniversaire dans la tourmente de la pandémie

Rédigé par |

Cofondée le 30 novembre 1990 par Jean-Daniel Cattaneo et Jean-Claude Steiner, 

Cine Qua Non SA « célèbre » ce jour son 30ème anniversaire.

Jean-Claude Steiner ayant pris sa retraite le 31 décembre 2015, aujourd’hui, Jean-Daniel Cattaneo  est l’unique actionnaire de la société et il est depuis lors secondé par son fils, Fabrice Gevisier, administrateur et directeur.

Les buts de Cine Qua Non SA ont toujours été le développement et la gestion d’activité liées à la culture et plus particulièrement au cinéma, comme le montre l’historique suivant :

  • 1991-1997 : Organisation de la Fête du Cinéma.
  • 1991 :          Gestion et exploitation de la Tente Botta.
  • 1991-2000 : Gestion et exploitation de la Salle Métropole.
  • 1992-2006 : Gestion et exploitation du Cine Qua Non.
  • 1998-      :   Organisation du Ciné-Festival.
  • 2001-      :   Gestion et exploitation de Cinétoile.

Trente années de travail au service de la culture et du cinéma.

Cine Qua Non SA est une PME, indépendante et locale, qui compte un peu plus d’une trentaine de collaborateurs. Grâce à une gestion rigoureuse et l’implication personnelle de ses administrateurs, elle est une société saine financièrement.

Cine Qua Non SA a aujourd’hui deux activités principales : l’organisation du Ciné-Festival et la gestion de l’exploitation du multiplexe Cinétoile dans le Centre de Malley-Lumières à Prilly. Celui-ci fêtera son 20ème anniversaire le 29 août 2021. 

Depuis toutes ces années, Cinétoile joue un rôle important à Prilly et dans le Centre Malley-Lumières, en accueillant, en moyenne, 150'000 spectateurs par année, des séances scolaires, la Lanterne Magique, l’Insieme Vaud, des entreprises, des soirées spéciales et, chaque année, en point d’orgue, le Ciné-Festival, qui aurait dû connaitre sa 23ème édition du 4 au 8 novembre si, la veille de son ouverture, les salles de cinéma n’avaient pas été fermées par décision du Conseil d’Etat Vaudois pour des raisons de Covid-19.

Cette pandémie a fait subir à Cinétoile deux arrêts brutaux cette année : le premier du 
13 mars au 5 juin, avec une reprise très partielle du 6 juin au 3 novembre, et le second du 4 novembre au 
31 janvier (selon le site du Services des affaires culturelles de l’Etat de Vaud, une réouverture progressive des lieux culturels à l’ensemble du public étant réexaminée à la mi-janvier).  

La seconde fermeture des cinémas dans le Canton de Vaud met en péril notre société. et nous amène à nous poser un certain nombre de questions : 

- L’ouverture et la fermeture des salles de cinéma ne serait-elle pas plutôt du ressort du Conseil Fédéral et du Département de Monsieur le Conseiller Fédéral Alain Berset ?

- Pourquoi les salles de cinéma romandes restent-elles fermées alors qu’elles sont ouvertes en Suisse Alémanique et vont rouvrir en France à mi-décembre avec de nombreuses sorties de films à fort potentiel ? Celles-ci permettraient de rouvrir les salles dans de bonnes conditions !

- Le plan de protection mis en place par la branche dans les salles de cinéma entre juin et octobre n’était-il pas efficace ? En effet, selon Procinema, aucun cas d’infection n’a été constaté dans les salles en Suisse.  

Incompréhension, colère et injustice résument notre état d’esprit en ce jour anniversaire de Cine Qua Non SA. 

En effet, comment peut-on gérer et exploiter un multiplexe de cinéma dans de telles circonstances où les décisions qui tombent brutalement nous empêchent de travailler dans le moyen et le long terme.

De plus, nous devons nous battre quotidiennement pour obtenir des compensations financières afin de faire face à la chute de fréquentation, donc de notre chiffre d’affaires, de l’ordre de 70% à fin novembre par rapport à 2019. 

Sans aide de la Confédération (prêt Covid-19), du Canton (indemnisations culturelles), de la Ville de Prilly (aide financière), de la BCV (ligne de crédit), du propriétaire (abandon et baisse de loyer), de nos mandataires commerciaux (baisse des émoluments) et de son unique actionnaire (prêt), Cine Qua Non SA ne pourrait pas « célébrer » aujourd’hui son anniversaire et à Cinétoile et à Ciné-Festival d’espérer poursuivre leur activité. 

Nous sommes convaincus que les cinémas restent des lieux de culture et de convivialité et que Cinétoile joue un rôle social important dans la région, tout en participant au développement du quartier de Malley.

Voir un film dans un cinéma reste une expérience unique et un moment privilégié durant lequel nous pouvons partager nos émotions.

La fermeture des cinémas à trop long terme pourrait entrainer leur disparition, les spectateurs prenant l’habitude de consommer les films sur leur écran domestique. 

En conclusion, nous souhaitons donc que le Conseil Fédéral, en concertation avec le Conseil d’Etat Vaudois et les autres cantons romands, autorise la réouverture des salles de cinéma le 16 décembre, avec les mesures recommandées par notre association faitière, à savoir : règles d’hygiène, distanciation sociale, traçage des contacts, port du masque obligatoire et la règle d’un siège libre sur deux par spectateur ou groupe de spectateurs. 

Cette réouverture donnerait de la joie et de l’espérance à notre public qui nous est toujours fidèle en cette période de « fêtes ». 

Cine Qua Non SA

Jean-Daniel Cattaneo   Fabrice Gevisier