Actualité & Articles

NIFFF 2020: satisfaction des organisateurs de la version hors-série

Rédigé par |

Les organisateurs d'une version édulcorée en ligne du NIFFF sont satisfaits du résultat et, Suisse oblige, le vantent en recourant à une liste de chiffres allant d'un budget confortable de 1'190'000 CHF à 750 téléchargements de l'application mobile, en passant par 4'000 achats de films sur la plateforme dédiée à l'opération et entre 1'500 et 2'000 visites quotidiennes des 9 émissions de 60 minutes. 

Prix RTS du public et Narcisse H.R. Giger d’honneur

C'est le film américain Dinner in America d'Adam Rehmeier qui remporte les suffrages des internautes.

C'est l'immense cinéaste et scénariste américain Paul Schrader qui se voit décerné l'honneur du Narcisse H.R. Giger d'honneur.

Plateforme VOD et émission NIFFF TV

La plateforme de VOD mise en place par le festival en partenariat avec Cinefile a franchi à ce jour le cap des 4’000 films achetés qui se répartissent de manière homogène sur la sélection. Ce panorama exclusif a trouvé son public auprès des fidèles du festival et du cinéma de genre qui ont opté en masse pour les abonnements multi-séances (85 % des achats). Le format dématérialisé et le retour du public tout au long de l’événement nourri de nouvelles réflexions et perspectives pour l’avenir du NIFFF. Les problèmes rencontrés par les internautes furent très nombreux: mode plein écran, son et sous-titres réclacitrants.

L’émission NIFFF TV a proposé, en présence de 77 invité·e·s (dont 23 en plateau), un show quotidien exigeant de 9 heures assemblées à l’aide de 31 heures de rush qui ont nécessité 450 heures de sous-titrage, 3,5 kilomètres de câbles et 33 moniteurs. Cette proposition ambitieuse a su fédérer un large public oscillant au fil de l’événement entre 1’500 et 2’000 vues quotidiennes, soit un total d’environ 15’000 vues. L’équipe du festival est fière de la qualité éditoriale des interventions présentées dans un format innovant et en toute décontraction, fidèle à l’ethos du festival.

Cet événement constitue un patrimoine précieux pour le festival, soulignant malgré la crise son importance au coeur du circuit audiovisuel international, et forge une plateforme de lancement expérimentale et innovante pour la 20e édition du NIFFF.

Nouvel horizon pour le NIFFF et changement de direction

Cet événement hors-série marque le départ de sa directrice générale et artistique Anaïs Emery au 31 octobre prochain. Le poste de direction artistique sera assumé ad interim par Loïc Valceschini (ancien rédacteur à clap.ch), membre de l’équipe de programmation du festival depuis 8 ans. D’ici à la nomination de la nouvelle direction générale en 2021, il sera responsable du contenu artistique de la 20e édition, dont certains jalons sont déjà en place.

« Je suis honoré que le comité me fasse confiance pour accompagner la programmation de cet anniversaire. Je me réjouis de relever le défi d'organiser cette édition symboliquement forte pour le festival et cultiver ensemble l’essence du NIFFF »,
Loïc Valceschini, directeur artistique ad interim du NIFFF

« Je suis ravie de passer le témoin à Loïc Valceschini avec qui j’ai passé huit années passionnantes. Il a le NIFFF dans la peau et je suis persuadée qu’il proposera un programme inspiré et flamboyant l’an prochain. Vivement cette 20e édition ! »,
Anaïs Emery, directrice générale sortante du NIFFF

NIFFF Hors-série en chiffre

Budget: 1'190'000 CHF
Plus de 4’000 achats de films sur la plateforme Cinefile
9 émissions de 60 minutes tournées avec 31 heures de rush
Entre 1’500 et 2’000 vues par jour de l’émission NIFFF T
77 invité·e·s originaires de 18 pays dont 23 en plateau
51 collaborateur·rice·s rémunéré·e·s (contre 75 en temps normal)
3,5 km de câbles, 33 moniteurs, 450 heures de sous-titrage
750 téléchargements de l’application mobile

Avec l'aide du communiqué de presse officiel