Actualité & Articles

Le réalisateur et l'acteur principal de "Parasite" à Locarno cet été

Rédigé par |
L’acteur sud-coréen Song Kang-ho, à qui le 72e Fesitival de Locarno décernera l’Excellence Award, animera une conversation avec le public au Spazio Cinema, mardi 13 août à 13h30, en compagnie du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, Palme d’or à Cannes en 2019 pour le film Gisaengchung (Parasite, 2019). Le Directeur général d’Arte France Cinéma et ancien Directeur artistique du Locarno Film Festival, Olivier Père, animera les débats.
La collaboration avec Bong Joon-ho a été déterminante pour la carrière de Song Kang-ho, le conduisant à reformuler le rôle du protagoniste, dans un équilibre délicat entre la figure centrale du chef de famille et le héros incapable de déchiffrer son propre destin, typique du cinéma moderne. Comme par exemple, dans le rôle du malheureux détective provincial de Salinui chueok (Memories of Murder, 2003), première rencontre éblouissante entre les deux hommes, mais surtout dans le rôle du père de Gwoemul (The Host, 2006), un restaurateur qui, contre toute attente, se retrouve face à un monstre, dans l'un des plus grands succès commerciaux de l'histoire du cinéma coréen.
Bong Joon-ho et Song Kang-ho collaborent à nouveau en 2013 avec Snowpiercer, adapté du roman graphique français de science-fiction Le Transperceneige, où l'acteur se confronte brillamment à un casting international (Chris Evans, Jamie Bell, Tilda Swinton et Ed Harris). La collaboration entre les deux hommes est couronnée par une Palme d’Or lors du 72e Festival de Cannes pour le film Gisaengchung (Parasite, 2019), dans lequel Song Kang-ho joue à nouveau le rôle d'un père, aussi affectueux que vaincu dans une société dominée par l'argent, capable de se transformer en fantôme de la dignité des opprimés. Le film sort ces jours-ci en salle dans toute l’Europe: l’occasion de le découvrir avant de se retrouver à Locarno cet été avec le réalisateur et l’acteur pour discuter de leur collaboration.
L’hommage à l’acteur sud-coréen sera également accompagné de la projection de quelques-uns des films représentatifs de sa carrière : Banchikwang (The Foul King, 2000) de Kim Jee-woon, Boksuneun naui geot (Sympathy for Mr. Vengeance, 2002), premier volet de la trilogie de la vengeance de Park Chan-wook et Salinui chueok (Memories of Murder, 2003) de Bong Joon-ho, qui sera présenté sur la Piazza Grande pour la Crazy Midnight du 12 août, quand Song Kang-ho recevra l’Excellence Award. Le mardi 13 août, le public du Festival pourra assister à une conversation avec l’acteur et le metteur en scène sud-coréen Bong Joon-ho animée par Olivier Père au Spazio Cinema à 13h30.

La 72e édition du Locarno Film Festival se tiendra du 7 au 17 août.

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "VICE"

Participer