Actualité & Articles

Après Paris, Caro et Jeunet s’exposent à Lyon. Culte!

Rédigé par |

Si vous êtes fascinés par les reliques de cinéma et les effets spéciaux non numériques, vous allez être doublement récompensés à partir de ce mois d’octobre 2018 et ceci jusqu’au début de mai 2019. Le Musée de la Miniature et du Cinéma de Lyon accueille en son sein l’exposition des réalisateurs Caro et Jeunet après son carton parisien de plus de dix mois.

Le cultissime Delicatessen, La Cité des Enfants Perdus, Un Long Dimanche de Fiançailles, Alien Resurrection, Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, à eux seuls, le duo Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet ont marqué à jamais le cinéma poético-fantasmagorique français durant vingt ans mais surtout dans les années 90 avant de se séparer et suivre leur bonhomme de chemin chacun de leur côté.

Grâce à la passion du directeur du musée, Dan Ohlmann, ce sont plus de 300 objets de tournage, dessins, études de décors, de storyboards, costumes et autres reliques qui ont envahi tout un étage des quatre que comptent le musée de Lyon. De la puce de Marcello, de l'opticon des cyclopes ou encore de l'uniforme du Docteur Livingstone, retrouvez avec bonheur les objets chers à l’univers des réalisateurs.

Visite du musée et du cabinet des curiosités

Le musée se trouve dans le Vieux Lyon, à deux pas de la Cathédrale St-Jean. C'est une petite entrée noyée au milieu d’échoppes pour touristes qui ne paie pas de mine mais une vitrine qui attire l’œil des passants, des enfants et des passionnés. Quelques costumes très atypiques attirent l’attention et on est invité à passer dans le mince couloir qui mène à la caisse. Ça et là quelques photos et miniatures ayants servis pour des films invitent les visiteurs à découvrir le musée qui compte pas moins de cinq étages.

Tout commence au rez et au premier étage où l'on découvre les décors du film Le Parfum de Tom Tykwer: ambiance cave et sous-sol particulière avec l’odeur de rose qui l'accompagne, et le bureau de Dustin Hoffman. Les étages 2 et 3 se succèdent avec des salles remplies de centaines de costumes, décors, miniatures, story-boards, maquillages, effets spéciaux et explications, récupérés et restaurés de productions principalement de science-fiction et de fantastique. Mention particulière à la salle de la Reine Alien qui est impressionnante par sa grandeur.

Au détour d’un couloir, on se retrouve devant une porte vitrée fermée mais qui attirera l’attention de tous les passionnés d’effets spéciaux live (un art malheureusement de plus en plus remplacé par l’ordinateur). Elle est ouverte sur l’atelier de restauration où l'on peu apercevoir ça et là un Gremlins, un mannequin de Hellboy, une miniature de Jack Sparrow sur une calèche et…même notre Courgette national prône sur un tablard de la pièce.

Les ateliers du musée ne sont pas là juste pour les visiteurs, ils offrent leurs services aux studios, musées du cinéma, collectionneurs et réalisateurs car Dan Ohlmann, miniaturiste et fondateur du Musée et son équipe, y restaurent quotidiennement des objets cinématographiques dégradés par le temps.

Puis arrive le quatrième étage. Là, sur la porte, l’affiche de l’exposition Caro et Jeunet. Les deux demi-têtes vous regardent d’une façon de dire: « Allez, entrez, vous verrez, ça sera cool!» Alors on passe la porte et on entre dans l’univers fantasmagorique des deux compères.

Que Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro aient choisi le musée lyonnais n’est pas un hasard!

En effet, ce lieu est devenu depuis plus de dix ans une destination incontournable pour tous les cinéphiles. Ils viennent y admirer les objets originaux et emblématiques de tournage qui retracent à eux seuls presque un siècle d’effets spéciaux de cinéma.

Même si elle fait partie de la visite, par besoin d’ambiance musicale, dès la porte franchie la musique de Yan Tiersen vous tourne automatiquement dans la tête. Et cela va être la valse de la visite de 300 objets magnifiques. Reconnaissable par tous, l’univers cinématographique de Caro & Jeunet transporte les spectateurs dans un monde foisonnant où la poésie, le fantastique et l’absurde s’entremêlent.

L’exposition est présentée comme un immense trésor. Les objets fétiches, story-boards, costumes, planches d’essais maquillages, dessins, peintures, making-of exclusifs ont été précieusement conservés par les cinéastes au fil des années. D’autres, éparpillés à la fin des tournages, ont nécessité une véritable chasse au trésor avant de rejoindre enfin la collection.

La scénographie et mise en lumière est réalisée par Laurie Courbier, la responsable de la collection cinéma du musée. Mises en perspective grâce aux extraits des films diffusés, ces pièces rares sont accompagnées des bandes originales les plus connues. La magie opère instantanément!

Le cinquième étage est dédié à l’art de la miniature. Une collection de scènes miniaturisées crées par Dan Ohlmann entourée de celle de quelques trente miniaturistes internationaux, soit plus de 120 reproductions hyperréalistes, scènes étonnantes de nos espaces de vie.

Terminons là les explications. Une visite vaut, à elle seule, tous les mots qui peuvent être écrits sur ce musée et sur l’exposition.

Nous vous invitons à faire un tour sur le site officiel et à prendre le temps d’un week-end pour aller à Lyon, qui se trouve à un peu plus d’une heure de voiture de Genève, parcourir les librairies et les échoppes, sans oublier un arrêt gastronomique dans un bouchon et, bien sûr, Le musée de la miniature et du cinéma.

 

Musée Cinéma et Miniature: 60 rue Saint Jean, 69005 Lyon

Ouverture
Lundi au vendredi de 10h00 à 18h30 / Samedi et dimanche de 10h00 à 19h00
Vacances scolaires et jours férié : tous les jours de 10h00 à 19h00
Stationnements: Parkings Saint-Jean et Saint-Georges
Accès: Bus & Métro Ligne D (arrêt Vieux-Lyon)


Tarifs
Adulte: 9€ / Enfant : 6,50€ / Sénior : 8€
Tarif réduit (Etudiant / demandeur d’emploi / personne handicapée): 6,50€

http://www.museeminiatureetcinema.fr/

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc

Participer