Actualité & Articles

Locarno 2018: "Coincoin et les z'inhumains" sur la Piazza Grande

Rédigé par |

Une grande nouvelle parvient du Festival de Locarno sous la forme d'un communiqué de presse annonçant la remise d'un Pardo d'onore à Bruno Dumont et, cerise sur le gâteau, la projection en première mondiale sur la Piazza Grande le samedi 4 août de sa mini-série Coincoin et les z'inhumains suite du génial P'tit Quinquin.

Communiqué:

Bruno Dumont recevra le prix du Manor Pardo d'onore au 71e Festival de Locarno. Le cinéaste français sera invité sur la Piazza Grande le samedi 4 août pour la première mondiale de la mini-série Coincoin et les z'inhumains.

Né en 1958 à Bailleul en Flandre française, Bruno Dumont est aujourd'hui l'un des réalisateurs les plus originaux de la scène internationale. Plusieurs de ses films ont été controversés au cours d'une carrière qui dure depuis deux décennies, dans laquelle il a centré son regard rigoureux, austère et intransigeant sur le mystère de la réalité quotidienne, explorant méticuleusement la question de l'existence du mal et les formes banales qu'il peut prendre.

Dumont a fait ses débuts en tant que réalisateur à l'âge de 38 ans avec son premier long métrage, La vie de Jésus (1997), tourné dans sa ville natale de Bailleul. Ce fut un succès immédiat qui lui valut une nomination au César du meilleur premier film et une mention spéciale dans la section Caméra d'or de Cannes, où il fut sélectionné pour la Quinzaine des Réalisateurs. Dumont poursuit sa recherche cinématographique très personnelle dans son deuxième long métrage, L'Humanité (1999), qui remporte le Grand Prix de Cannes.

En 2003, Dumont quitte pour la première fois des lieux du Nord de la France pour tourner son troisième film, Twentynine Palms (2003), en Californie. Il revient en France pour faire Flandres (2006), ce qui lui vaut son deuxième Grand Prix à Cannes. Le mystère est au centre de l'idée du cinéma de Dumont: dans Hadewijch (2009) et Hors Satan (2011), il explore à nouveau le sacré au quotidien. En 2012, Dumont réalise Camille Claudel 1915, sur des aspects de la vie de la célèbre sculptrice française, avec Juliette Binoche dans le rôle-titre. Le film a été présenté à la Berlinale en 2013.

Dumont a commencé à travailler pour la télévision avec la série P'tit Quinquin (2014), diffusée sur ARTE. Cette dernière a également apporté pour la première fois l'humour au monde cinématographique de Dumont, un changement de genre qu'il a répété dans son prochain long métrage Ma Loute (2016), un mélange de comédie et de drame présenté en compétition à Cannes en 2016. Le ton est d'autant plus extrême que le cinéaste aborde le défi d'une comédie musicale rock avec Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc (2017), basé sur une pièce de Charles Péguy. Lors du 71e Festival de Locarno, Dumont présentera sa nouvelle mini-série Coincoin et les z'inhumains , qui sera présentée en salle en Suisse et diffusée sur ARTE en septembre.

Carlo Chatrian, directeur artistique du Festival de Locarno: «Bruno Dumont est l'un de ces réalisateurs qui caractérisent le mieux le cinéma du XXIe siècle. Ses films sont profondément enracinés dans la tradition philosophique, littéraire et cinématographique, tout en étant prospectifs à la fois; ils sont la meilleure riposte possible pour ceux qui prétendent que le cinéma n'a plus rien à découvrir. Ses films sont des essais sur les hommes et les femmes, sur l'absurdité intrinsèque à l'existence, mais aussi sur le problème éternel du mal. Ils sont aussi des exhortations à ne pas cesser de penser à de telles questions, même lorsque le bruit des images autour de nous devient assourdissant. La présence de Dumont à Locarno sera l'occasion de revenir sur certaines étapes de sa carrière et aussi, surtout, de découvrir la suite de la série qui a pris d'assaut La Quinzaine des réalisateurs il y a quatre ans. Je ne peux pas imaginer une meilleure façon pour les mini-séries de faire leurs débuts sur la Piazza Grande qu'avec cette offre qui combine la comédie burlesque avec un message politique.»

Bruno Dumont recevra le prix du Manor Pardo d'onore sur la Piazza Grande le 4 août au soir. L'hommage du Festival inclura également des projections de plusieurs titres de sa filmographie. Le dimanche 5 août, le public du Festival pourra également voir le cinéaste lors d'une table ronde au cinéma Spazio.

© Festival du Film de Locarno

BANDE-ANNONCE