Actualité & Articles

Décès de George A. Romero

Rédigé par |

George A. Romero, cinéaste spécialisé dans le genre fantastique et l’horreur, est décédé le 16 juillet suite à un cancer des poumons. Il avait 77 ans.

Connu pour son travail dans le cinéma d’épouvante, Romero révolutionna le genre à jamais en 1968 avec la sortie de son premier long métrage, La Nuit des morts-vivants. D’un côté, ce film à petit budget en noir et blanc montra aux cinéastes que les frissons n’avaient pas besoin de moyens extravagants, de l’autre, il introduisit le concept des zombies comme des créatures anthropophages dont Romero se servit pour aborder de façon satirique l’évolution de la société américaine.

De 1968 à 2015, au cinéma aussi bien que dans d’autres formes d’expression artistique comme la bande dessinée (Empire of the Dead, minisérie en 15 parties publiée par Marvel), le cinéaste traita différents sujets en y mettant des zombies. Son influence est évidente chez des artistes tels que Robert Kirkman (The Walking Dead), Dan O’ Bannon (Return of the Living Dead) et Edgar Wright (Shaun of the Dead), ainsi que dans le cinéma de genre en Italie: Dawn of the Dead, deuxième volet de la saga des morts vivants, fut remonté (par Dario Argento) et intitulé Zombi pour le marché italien, ce qui engendra toute une série de fausses suites à partir de Zombi 2, réalisé par Lucio Fulci.

En dehors des zombies, Romero aborda aussi le vampirisme dans Martin et les personnalités multiples dans The Dark Half, adapté du roman du même nom de Stephen King. Il collabora aussi avec le célèbre écrivain sur Creepshow, comédie horrifique basée sur un scénario original de King. Il fit une brève apparition dans Le silence des agneaux (1991) dans le rôle d’un agent du FBI, et prêta sa voix à un personnage dans la série animée Phineas and Ferb en 2014. L’épisode en question, intitulé Night of the Living Pharmacists, était un hommage aux films de zombies, et le personnage de Romero s’appelait Don Adaded.

Alors que son premier film fut massacré par la presse à l’époque, la réputation de Romero devint plus prestigieuse par la suite, jusqu’à la sélection de Survival of the Dead en compétition à la Mostra de Venise en 2009 (lors de la projection officielle, le cinéaste fit l’objet d’une ovation de dix minutes avant le début du film). En Suisse, il participa au Neuchâtel International Fantastic Film Festival à deux reprises, en 2006 et en 2008.

CONCOURS 4 X 2 invitations à gagner pour "Visages d'enfants" au City-Club à Pully

Participer