Actualité & Articles

Fargo saison 3

Rédigé par |
Après une saison 2 d'une ampleur et d'une intelligence rares, le showrunner Noah Hawley nous propose avec la saison 3 de la série Fargo un programme à la mesure de nos attentes.
En dépeignant les relations d'un agent de probation paumé avec son richissime frère jumeau (Ewan MacGregor dans un double rôle), ce dernier lui-même aux prises avec l'incarnation même du mal (David Thewlis, glaçant), cette nouvelle saison nous replonge avec délice dans les carnages (affectifs, moraux, physiques) causés par la stupidité humaine, tout en développant ni plus ni moins qu'un propos sur la condition humaine.
Cette approche est bien entendu au coeur du dispositif Fargo (y compris dans le film matriciel des frères Coen) et trouve ici une résonnance particulière en la doublant d'une réflexion sur la nature même de la vérité. Chaque épisode de la saison commencera d'ailleurs par l'incipit "This is a true story", plaçant d'emblée l'ouvrage sous le motif de la vérité et de la façon dont elle est perçue. De même, le prologue de l'épisode 1 situé en Russie en 1988 sans aucun lien narratif avec le reste de l'histoire, souligne cette thématique qui irriguera tout le reste de la saison.
Superbement interprété (la caractérisation des personnages féminins incarnés par la sublime Elizabeth Winstead et la révélation Carrie Coon est remarquable), doté d'une narration et d'un montage mettant l'intelligence du spectateur à l'oeuvre (grâce soit rendue à Noah Hawley de considérer le public comme un moteur de la compréhension de l'histoire, y compris dans la superbe fin ouverte de la saison), faisant resurgir la musique inoubliable et bouleversante de Carter Burwell (compositeur de la musique du film Fargo), cette saison 3 est une pure merveille sur laquelle il faut vous jeter toutes affaires cessantes.

CONCOURS La Belle et La Bête gagnez un bluray

Participer