Actualité & Articles
Cannes 2016: Toute la couverture

Cannes 2016: "La Fille inconnue" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Rédigé par |

3 CLAPS

Le tandem de réalisateurs belges Luc et Jean-Pierre Dardenne, habitués de la Croisette, y ont présenté mercredi leur dernier film, La fille inconnue, avec Adèle Haenel, Jérémie Renier, Olivier Gourmet, Fabrizio Rongione, Thomas Doret, Christelle Cornil, Morgan Marinne, Olivier Bonnaud, Louka Minnelli. 

La carrière des frères Dardenne est étroitement liée au festival de Cannes puisqu’ils y ont remporté la Palme d'Or à deux reprises, pour Rosetta (1999) et L’Enfant (2005). Leur dernier opus est présenté en compétition cette année, présentant un drame qui s'érige patiemment et solidement.

L'étoile montante du cinéma français, Adèle Haenel, en est la protagoniste, interprétant une jeune médecin généraliste, Jenny, qui exerce dans la région de Seraing, près de Liège. La caméra la suit de manière subjective, d'une façon typique des Dardenne, à travers chaque séquence. Jenny a atteint un tournant dans sa carrière: elle a une possibilité de promotion dans une clinique privée de la ville, ou elle reste sur place pour succéder à son supérieur qui prend sa retraite, dans un cabinet provincial beaucoup moins valorisant pour sa carrière matérielle.

Si son assistant, Julien (Olivier Bonnaud), traverse des doutes quant à ce travail alors qu’il reste figé devant les convulsions épileptiques d'un jeune garçon dans leur salle d'attente, la réaction de Jenny suggère qu'il est trop névrotique pour faire des diagnostics efficaces alors qu’elle évolue dans l’assurance, la fierté de ses décisions et surtout l’occultation complète de ses émotions, avec un succès mitigé. Ce fossé dans leurs attitudes s’accentue au moment  précis de la fermeture alors qu’une jeune fille sonne: il veut lui ouvrir, elle refuse, lui imposant son autorité au détriment de l’assistance médicale à personne en danger. Voilà le stimulus du récit, une décision qui va ronger Jenny alors qu’elle apprend par la police et le truchement des images de vidéosurveillance, qu’une adolescente africaine en détresse, dont l'identité reste inconnue, à essayé d'entrer dans son cabinet pour échapper à son agresseur.

Jenny commence à mener sa propre enquête tout en poursuivant ses consultations habituelles, prenant son travail très au sérieux. Jenny n'a pas le sens de l'humour, ce qui la met en bonne compagnie avec les personnages chers aux Dardenne ; elle déclame sur le même ton monocorde «Voulez-vous un sandwich?» comme elle annonce un cancer. Le stress et la culpabilité de Jenny sont les moteurs principaux du film qui souffre de lenteurs. Alors que Jenny parcourt la ville pour interroger de possibles témoins, les Dardenne retrouvent une foule de vieux et fidèles collaborateurs, y compris leur éternel favori Olivier Gourmet, Fabrizio Rongione (Deux jours, une nuit), Jérémie Renier (L’Enfant), Thomas Doret. Les Dardenne restent fidèles à leur univers empreint d’un réalisme dur, mordant. Peu de cinéastes possèdent un style aussi prévisible que le duo belge Dardenne, qui semble presque incapable de dévier de leur mélange typique de réalisme social, d’urgence scénaristique, filmée caméra à l'épaule. Porté par Adèle Haenel, peu crédible dans le rôle de ce médecin car trop jeune pour le personnage, La fille inconnue donne une version réductrice de leur meilleur travail. Vu sous cet angle, ce film se laisse regarder mais pourrait constituer une de leurs plus faibles réalisations, même si quelques moments convaincants parsèment le récit.

Dans le même sujet...

Cannes 2016: La sélection officielle

Posté par |

Entre le 11 et le 22 mai lors du 69ème Festival International du Film de Cannes, 21 cinéastes dont seulement 3 femmes concourent pour la Palme d'Or avec 20 films représentant 13 pays différents.

Cannes 2016: Ouverture "Café Society" de Woody Allen

Posté par |

Pour la soirée d’ouverture du Festival de Cannes, le nouveau film de Woody Allen représentait une valeur sure très inattendue. "Café Society" renoue avec les meilleurs films du cinéaste new-yorkais, distillant une atmosphère jazzy qui imprègne cette comédie parfaitement nostalgique.

Cannes 2016: "Mademoiselle" de Park Chan-Wook

Posté par |

Comme toute parenthèse de plaisir inavouable, on en redemande. On songe inévitablement a "L'Empire des sens", Nagisa Ōshima, sorti en 1976 et qui avait créé l’ébullition à l’époque. Quarante ans plus tard, "Mademoiselle" suscite la même effervescence et pourrait bien décrocher le Prix de la mise en scène.

Cannes 2016: "Loving" de Jeff Nichols

Posté par |

Si certains critiques ont reproché une linéarité et une platitude au film, Jeff Nichols a choisi un sujet qui a ému et provoqué quelques larmes parmi les spectateurs. Il pourrait récolter un prix d’interprétation pour ses acteurs.

Cannes 2016: "Pericle il Nero" de Stefano Mordini

Posté par |

Unique film italien en compétition à Cannes 2016 dans la section Un Certain Regard, "Pericle il Nero" de Stefano Mordini, suit les nombreuses vicissitudes que traverse Pericle, un homme de main à tout faire d’un chef maffieux. La camera de Mordini suit sa longue période de gestation pour se libérer du milieu.

CONCOURS Gagnez QUATRE places pour aller voir le film en famille

Participer