Actualité & Articles
Locarno 2015: toute la couverture

Locarno 2015: Portrait de Walter Murch, lauréat du Vision Award

Rédigé par |

Une des grandes innovations de Carlo Chatrian, directeur artistique du Festival de Locarno depuis septembre 2012, a été l'introduction du Vision Award, un prix conçu pour rendre hommage à des maîtres du cinéma dont les contributions ne sont pas forcément connues par le grand public. En 2013, cette récompense fut attribuée à Douglas Trumbull, le génie des effets spéciaux qui a travaillé notamment sur 2001: Odyssée dans l'espace de Stanley Kubrick et, plus récemment, The Tree of Life de Terrence Malick. L'année dernière, le lauréat était Garret Brown, l'inventeur de la Steadicam. En 2015, c'est un autre géant du cinéma anglo-saxon qui rendra visite au festival pour retirer ce prix: Walter Murch.

Murch, né en 1943, a fait ses études dans l'école de cinéma de la University of Southern California, où il fait la connaissance de George Lucas et Francis Ford Coppola. Il rejoint ce dernier en 1969 au sein de American Zoetrope, et fait ses premières expériences avec Les Gens de la pluie, dont il signe le montage et le son. Il collaborera encore avec Coppola tout au long des années 1970, en obtenant sa première nomination aux Oscars en 1975 grâce à La Conversation. Sa première victoire arrivera en 1980, pour Apocalypse Now, un film monumental sur lequel il reviendra par la suite, en s'occupant du montage de la version longue dite "Redux" sortie en 2001.

C'est en fait à Murch que l'on doit le terme anglais sound designer, ainsi que l'invention, faite avec plusieurs collègues, du système sonore 5.1 que l'on connaît si bien si on fréquente régulièrement les salles obscures. Murch, qui dit préférer être debout lorsqu'il monte un film, est aussi la première personne à avoir obtenu un Oscar pour un film monté avec le système Avid: Le Patient anglais d'Anthony Minghella. En 2004, une autre innovation lui vaut une nomination pour Cold Mountain. En l'occurrence, c'est l'utilisation du logiciel Final Cut Pro. 

Pour rendre hommage à cet homme qui a profondément transformé la manière dont on voit et entend les films, le festival propose une séléction de films très différents, tous fascinants d'une manière ou l'autre: Apocalypse Now, bien sûr, mais aussi La Soif du mal, qui fut remonté par Murch en suivant les indications laissées par le réalisateur Orson Welles, et le documentaire Particle Fever de Mark Levinson, tourné au CERN à Genève. Sans oublier Return to Oz, suite du classique de 1939, qui marque le début de Murch en tant que metteur en scène. Du film noir, de la guerre, de la magie, de la science: les ingrédients d'une bonne petite rétrospective, à ne pas rater.

Dans le même sujet...

Locarno 2015: Panorama Suisse

Posté par |

Découvrez du 6 au 15 août des films suisses actuels au 68ème Festival del film Locarno. Y seront présentés des films ayant été des succès dans d’autres festivals, les favoris du public tout comme des films pas encore sortis en salles.

Locarno 2015: Rétrospective Sam Peckinpah

Posté par |

Cette année, le festival tessinois consacre sa rétrospective au grand réalisateur américain, avec un portrait le plus complet possible d'un des grands auteurs du cinéma et de la télévision.

Locarno 2015: Andy Garcia rencontre le public

Posté par |

L'acteur était convié par le Festival de Locarno pour un prix d'excellence à vie. Actuellement, il travaille sur un projet consacré à Hemingway, snobe la télévision et pense souvent à sa terre natale, "son" Cuba: «Tant qu'il y la famille Castro au pouvoir, je ne reviendrai pas.»

Locarno 2015: Michael Cimino rencontre le public

Posté par |

Le réalisateur, scénariste et producteur lauréat d'un Oscar, auteur de chefs-d'œuvre tels que "The Deer Hunte"r (1978) et "Heaven's Gate" (1980), est arrivé au Festival du film de Locarno pour y recevoir le Léopard d'honneur. En attente d'un nouveau film depuis vingt ans, il précise: «Je préparais un parfait remake pour Clint Eastwood, mais il a dit non.»

Locarno 2015: "Entertainment" de Rick Alverson

Posté par |

La prestation de Turkington dans Entertainment est indéniablement forte mais pour les spectateurs européens, qui ne sont pas familiers avec Neil Hamburger, cet anti-comique, il est difficile de rentrer dans le film qui s'étiole et aurait pu aisément être amputé d'une demi-heure.

Locarno 2015: "Heimatland"

Posté par |

"Heimatland" bouscule, met mal à l'aise et c'est salvateur à l'heure du politiquement correct et de l'édulcoration maladive qui s'empare de plus en plus des gens qui brandissent l'étendard de la tolérance pour excuser tout et n'importe quoi, comme si l'on vivait dans un monde parfait, où chacun pourrait faire ce qu'il voudrait.

CONCOURS Gagnez un DVD ou un bluray de La Momie

Participer

CONCOURS Thor Ragnarok gagnez deux places pour aller voir le film

Participer

CONCOURS 3 x 2 invitations à gagner pour l'ouverture et la clôture du VIFFF

Participer